reconversion professionnelle, pourquoi pas l'AGRICULTURE ?

La reconversion professionnelle : Changer de travail pour changer de vie ?

reconversion

Aujourd’hui, le monde du travail est en pleine évolution : 56% des actifs ont connu un changement de métier au cours de leur carrière. Mais trouver la bonne reconversion n’est pas chose aisée. Des métiers apparaissent tandis que d’autres déclinent. De ce fait, de plus en plus de français envisagent une reconversion professionnelle. Pour certain, cela devient même un véritable besoin.

De plus, s’il est bien construit, ce changement de carrière peut engendrer de nouvelles opportunités ainsi qu’un meilleur épanouissement personnel.

La reconversion professionnelle : Définition et cadre

La reconversion professionnelle est le fait de changer de métier ou de missions effectuées dans le cadre d’un nouveau projet.

Pourquoi et comment ?

Cette démarche peut être :

  • Soit imposée par le marché du travail (Conjoncture économique) ou les exigences de l’entreprise (Inaptitude à un poste…)
  • Soit consécutive à un souhait de changer de vie (Vie personnelle, période de changement familial, accueil d’un enfant, nouvelles opportunités technologiques, souhait de bénéficier d’une formation, évolution de centres d’intérêt, volonté de création de son entreprise…)

Qui est concerné par la reconversion professionnelle ?

Phénomène en pleine expansion est dans l’air du temps, la reconversion touche tous les métiers et tous les secteurs d’activité des entreprises. La reconversion s’effectue en majorité après la fin d’un emploi (Volontaire ou involontaire). On observe que plus la qualification est élevée, plus le choix de la reconversion est volontaire.

En 2017, 26% des actifs ont connu un changement professionnel au cours des 12 derniers mois*.

Les principaux profils touchés par la reconversion professionnelle sont les personnes suivantes :

  • Les jeunes (Moins de 30 ans) ou plus âgés (Plus de 45 ans)
  • Les femmes – Parfois après l’arrivée d’enfants dans le foyer, elles peuvent souhaiter alléger leur charge de travail et être maître de leur planning
  • Avec un niveau d’étude : Soit avant bac (Collège), ou de bac+3 à bac+8
  • Statut cadre ou non cadre

*Laboratoire d’innovation sociale et de la performance économique de l’École IGS-RH, étude 2015 et 2017.

Se reconvertir : Les étapes à réussir

Se poser chaque question, avoir un bon plan d’actions et toutes les informations en mains pour travailler sur sa reconversion et la faire dans les meilleures conditions possibles.

1ère étape : Se confronter à la réalité

Il est possible de lister les points positifs et négatifs du changement de travail. C’est pourquoi, on peut également penser aux contraintes qui seront à intégrer dans son projet professionnel. Dans ce cas là, il faudra aussi lister son salaire, ses ressources et toutes ses dépenses actuelles et y intégrer la perte de revenus liée à cette reconversion.

♦ Actuellement

⇒ Rentrées financières

⇒ Dépenses

⇒ Points forts de ma situation

⇒ Points faibles

♦ Pendant ma reconversion

⇒ Rentrées financières

⇒ Dépenses

⇒ Points forts de ma situation

⇒ Points faibles

 

2ème étape : Faire un bilan de ses compétences et des talents professionnels transposables dans le nouveau secteur

Ce bilan est l’occasion de savoir quelles compétences peuvent être transférées vers le nouveau métier envisagé et de faire le point sur ses aspirations personnelles et les motivations de ce changement. Pensez à intégrer les activités personnelles dans le bilan.

♦ Compétences

⇒ Ce que je sais faire

⇒ Mes faiblesses

⇒ Outils que je maîtrise

⇒ Outils non maîtrisés

♦ Après ma reconversion

⇒ Ce que j’aimerais savoir faire

⇒ Ce que je ne souhaite pas savoir faire

⇒ Outils que j’aimerais maîtriser

⇒ Outils que je ne souhaite pas savoir maîtriser

 

3ème étape : Analyser l’environnement du nouvel emploi

Se renseigner sur le contexte économique du métier envisagé auprès des Chambres d'Agriculture, de l’ANEFA, AGRESTE,  Pôle Emploi (...) qui pourront fournir une série d’indicateurs sur l'activité agricole dans laquelle on envisage la reconversion.

♦ Marché

⇒ Concurrence existante

⇒ Potentiel

 

4ème étape : Lister ses besoins en formations pour établir un plan

Une formation est bien souvent nécessaire pour réussir à changer de travail de façon optimale. Un conseiller en évolution professionnelle/gestion de carrière pourra vous orienter sur le choix d’un organisme de formation finançable par OCAPIAT, Pôle Emploi, et les Conseils Régionaux (...).

Place aux formations !

Cliquez sur l'image pour accéder à la page formation

Formation Professionnelle

Partager sur

Partager par mail

Imprimer